Home >> Une grande étude sur les crises cardiaques stimule la grippe aviaire

Une grande étude sur les crises cardiaques stimule la grippe aviaire

Selon une étude portant sur 20 000 personnes atteintes de la grippe confirmée en laboratoire, un mauvais cas de grippe peut multiplier par six le risque de crise cardiaque chez un patient.

L’étude canadienne de six ans confirme le lien entre la grippe et d’autres infections respiratoires, ainsi que l’IM aigu.

Publié dans le New England Journal of Medicine, les résultats appuient les lignes directrices internationales qui préconisent que les patients à risque et ceux de plus de 65 ans soient vaccinés pour se protéger contre les accidents coronariens ischémiques

Les résultats montrent que, pendant sept jours après la détection de la grippe, les auteurs ont découvert que les risques de MI chez les patients étaient multipliés par six.

Selon le Dr Jeff Kwong, chercheur principal, de l’Institute for Clinical Evaluative Sciences en Ontario (États-Unis), les résultats confirment l’importance de la vaccination antigrippale, mais il existe également d’autres stratégies pour atténuer les risques.

Il s’agit notamment de maximiser l’assimilation des vaccins existants contre d’autres agents pathogènes respiratoires et «des agents pathogènes respiratoires lourds, tels que le virus respiratoire syncytial» et de promouvoir des pratiques établies de prévention des infections telles que l’hygiène des mains, l’étiquette respiratoire et la distanciation sociale.

Il note que le risque pourrait être plus élevé chez les personnes âgées, chez les patients infectés par le virus grippal B et chez ceux qui subissent leur premier infarctus aigu du myocarde.

Un risque moins élevé de crise cardiaque est également associé aux virus et aux maladies respiratoires non grippaux.

Les dernières découvertes sont en accord avec celles des études précédentes qui montrent que les crises cardiaques se produisent plus souvent pendant ou immédiatement après une maladie inflammatoire aiguë.

Vous pouvez accéder à l’étude ici.