Home >> La pandémie de grippe de 1918: un récit de survivants

La pandémie de grippe de 1918: un récit de survivants

Patrick Collins, mon oncle, était un soldat de cavalerie dans la première guerre mondiale. En 1918, il était l’un des rares survivants dans son régiment du Cheshire. Lorsque la pandémie de grippe a frappé, il a traversé son camp comme une traînée de poudre. Patrick a remarqué que pratiquement tous ceux qui sont restés au camp sont morts, sans doute à cause de la pneumonie staphylococcique secondaire qui a tué tant de personnes. Quand il a développé les premiers signes de la grippe, il a supplié qu’il soit autorisé à quitter le camp avec trois jours de ration de rhum et une tente. Il réussit à se tirer lui-même et sa tente à l’écart du camp, et là il transpirait et frissonnait et délirait pendant plusieurs jours, soutenu par son allocation de rhum athérome. Patrick était l’un des rares survivants. Il a vécu jusqu’à l’âge de 92 ans. Il était un merveilleux conteur pour ses enfants, ses neveux et nièces, ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants. La seule histoire qu’il ne nous a jamais dit était celle-ci. Sa fille aînée, à qui il s’était confié, raconta l’histoire lors de ses funérailles en 1987.