Home >> Le financement des bilans de santé des pharmaciens est stupide: AMA

Le financement des bilans de santé des pharmaciens est stupide: AMA

Le gouvernement fédéral serait “stupide” de financer la fourniture de pharmaciens de santé primaire, selon l’AMA.

L’appel de la Guilde des pharmaciens d’Australie pour le financement des services pharmaceutiques élargis n’est rien de plus qu’un stratagème pour renforcer sa position de négociation en amont des négociations sur la 6CPA, affirme le président de l’AMA, le professeur Brian Owler.

En écrivant en médecine australienne, le professeur Owler a accusé la Guilde d’utiliser cyniquement les soins de santé primaires comme «une monnaie d’échange dans ses efforts pour obtenir la meilleure entente possible pour les pharmaciens – et non les patients – en vertu du nouvel accord communautaire sur la pharmacie».

Le professeur Owler répondait aux propositions de la Guilde que le gouvernement finance les pharmaciens pour faire des vérifications du cholestérol et de la tension artérielle, administrer les vaccins et concevoir des traitements sans ordonnance pour les affections mineures. Des frais de 50 $ pour de tels services ont été suggérés, a-t-il dit.

«Le gouvernement serait stupide d’envisager de confier à la Guilde un financement précieux pour une expérience de soins primaires non testée et inutile alors que d’énormes compressions sont faites dans le système de santé général», a-t-il déclaré. “Il serait complètement inacceptable que le gouvernement négocie sérieusement la proposition de la Guilde.”

Dans un autre article, le Dr Brian Morton, président de la pratique générale de l’AMA, a déclaré que si les pharmaciens devaient jouer un plus grand rôle dans les soins de santé primaires, ils devraient faire partie d’une équipe multidisciplinaire de soins de santé.

L’AMA travaillait en collaboration avec le PSA sur une proposition visant à intégrer les pharmaciens non-dispensateurs dans la pratique générale, a déclaré le Dr Morton.