Home >> Selon le comité d’examen, les pharmacies sont des agents du gouvernement

Selon le comité d’examen, les pharmacies sont des agents du gouvernement

Le comité d’examen King estime que les pharmacies communautaires sont des agents du gouvernement et qu’il ne devrait pas être garanti de bénéfices indus pour la distribution de médicaments PBS.

C’est l’idée qui sous-tend la suggestion litigieuse d’un forfait de 9 $ à 11,50 $, dans le rapport intérimaire des panels sur la réglementation et la rémunération des pharmacies.

Dans une vidéo traitant du rapport, le professeur Stephen King, président de la commission, a déclaré que la rémunération pour la distribution devrait être neutre pour les entreprises.

«Une rémunération appropriée pour la pharmacie communautaire ne signifie pas que toute pharmacie communautaire, quelle que soit son efficacité opérationnelle, devrait réaliser des profits», dit-il.

“La rémunération pour la distribution payée par le gouvernement et les copaiements des consommateurs à la pharmacie communautaire devrait être basée sur les coûts de la distribution pour une pharmacie de meilleure pratique.”

Les consommateurs devraient s’attendre à recevoir certains niveaux de service minimum de toutes les pharmacies communautaires, affirme le professeur King. “Le paiement effectué par un client particulier pour un médicament figurant sur la liste PBS devrait être la quote-part fixée par le gouvernement pour ce client ou le prix dispensé pour ce médicament, selon le moins élevé.” Les pharmacies ne devraient pas abaisser ce prix.

Mais le panel souhaite également que le gouvernement s’attaque aux coûts de gros gonflés et à un cadre de rémunération plus «flexible» pour permettre aux pharmacies de s’adapter aux changements dans les soins de santé informations communes.

«La viabilité et la viabilité d’un secteur pharmaceutique efficace dans la communauté constituent un élément clé de l’examen», explique le professeur King.

Voici comment le professeur King et ses collègues, Bill Scott et Jo Watson, ont équilibré l’abordabilité des médicaments avec la viabilité de la pharmacie: